Hopedesigner NewsTechnology

Une imprimante 3D qui permet de “fabriquer” de la peau

L’université de Toronto pourrait avoir trouvé un moyen de révolutionner la cicatrisation.

Les prototypes d’imprimantes 3D capable de répliquer la peau humaine à partir d’un fragment de peau saine pour soigner des blessures existent déjà depuis quelques années. Ils fonctionnent plus ou moins selon le principe de la greffe, en étant plus efficaces. Toutefois des chercheurs à l’université de Toronto ont développé un nouvel appareil capable de synthétiser des tissus humains sans avoir besoin de prélever un échantillon de peau saine.

Ils utilisent à la place des tissus synthétiques appelés « bio encre » capables de cicatriser une plaie. Les expérimentations sur des cochons se sont montrées concluantes et il reste maintenant aux chercheurs à passer à la phase de tests cliniques, c’est-à-dire sur des patients humains. L’appareil n’est pour le moment capable de traiter qu’une blessure légère à la faible surface, mais l’équipe travail déjà à étendre le procédé.

Le domaine médical pourrait connaître une petite révolution si un tel appareil venait à voir le jour. La cicatrisation des plaies et des brulures pourrait être franchement accélérée ce qui pourrait servir directement des milieux comme le sport de haut niveau ou les militaires. Il est possible de former une nouvelle couche de peau par-dessus une blessure en à peine deux minutes, en déroulant simplement la « bio encre » sur la plaie. Cet exemple médical démontre encore une fois que l’impression 3D s’implante dans de plus en plus de domaines

Par Jalil Chaouite
Source: Lesoir.be

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *